Le paradis du Wax

Le paradis du Wax

 

SOUMAWAX

 

Vous connaissez ma passion pour le tissu Wax, c’est un tissu que j’affectionne énormément, je le trouve tellement magnifique, toutes ces couleurs m’apportent tout de suite de la joie.

Aujourd’hui, je vous fais cet article pour vous partager cette adresse où j’achète principalement mon tissu Wax, la boutique s’appelle Soumawax elle se situe dans le fameux quartier Petit Dubaï à La Courneuve Aubervilliers en Seine St Denis.

Vous trouverez dans ce quartier pas mal de boutiques de tissus elles sont pour la plupart situé sur la rue Emile Zola.

 

Mais tout d’abord un peu d’histoire, ce tissu africain venant d’Indonésie

 

De l’Indonésie, à l’Afrique en passant par les Pays-Bas

 

Wax signifie cire en anglais, c’est un tissu en coton qui est ciré sur ces deux faces et est assez rigide.

Un tissu pas si africain que ça, le Wax est clairement la rencontre entre trois continents, l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Ce tissu a vu le jour dans un contexte colonial très violent.

Il est arrivé en Afrique pendant la période de la traite négrière, par les colons hollandais.

Au milieu du 19ème siècle, l’île de Java est une colonie Hollandaise, les Indonésiens y fabrique le tissu magnifique qui est le batik.

En voyant le succès de ce tissu, les Hollandais veulent le concurrencer en créant leur tissu, j’ai nommé le Wax.

À la base l’idée des Hollandais était d’inonder le marché indonésien de batik pas cher, les Hollandais décident de produire plus vite ce tissu et à moindre coût, ils décident de le manufacturer, mais ce tissu est très reprocher car il manque de qualité et n’arrive pas à concurrencé le batik.

Voyant qu’en Indonésie ce tissu ne fait pas fureur, ils décident de s’organiser autour d’un marché de substitution au Ghana, les tissus se vendent au port d’Elmina sur les côtes Ghanéennes.

Par la suite les commerçants Néerlandais prennent contact avec les habitants pour cibler leur préférence et leurs habitudes, ils s’inspirent des motifs africain. Tous les motifs présents sur ces tissus ont une significations bien particulière.

Par la suite, ce tissu sera approprié par tout le monde, et il deviendra donc un tissu panafricain. C’est un tissu très en vogue en ce moment.

Selon son origine le Wax peut être Hollandais, Anglais, Africain ou Chinois, iI y a plusieurs sortes de Wax le plus prestigieux est le Wax Hollandais, il provient des Pays-Bas. Le fabricant le plus célèbre est Vlisco.

De nos jours ce tissu est très peu produit sur le continent africain.

Durant les années deux mille, un nouveau Wax venant de Chine fait son apparition, ce Wax dit de bon marché peut être de mauvaise qualité.

 

Des imprimés en veux-tu en voilà

 

Mais revenons à nos moutons, dans ce paradis du tissus africain, vous y trouverez bien évidemment du Wax, mais pas que, vous y trouverez aussi d’autres type de tissus comme le Bazin, le Kenté, le Bogolan etc..

Il ne faut pas hésiter à exploré ce quartier car il y a pas mal de boutique, dans les allées et même en sous-sol. Vous ne regretterez pas la visite avec toutes ces couleurs qui en mettent plein les yeux.

Faites très attention, car en fonction des boutiques la qualité du tissu diffère donc n’hésitez pas à faire toutes les boutiques pour comparer les tissus ici, je vais m’attarder sur ma boutique préféré « Soumawax ».

Pourquoi j’affectionne cette boutique plus que les autres car tous simplement les tissus sont disposé par modèle de tissus ce qui est beaucoup plus simple lorsqu’on recherche du tissu parce qu’on peut vite se sentir perdu avec tous ces motifs et ces couleurs et du coup, c’est un sacré gain de temps.

De plus, les vendeurs sont très accueillant et il y a beaucoup de choix et le tissu à un bon rapport qualité prix.

Le Wax est habituellement vendu par coupon de 5,48 m de longueurs, son prix varie en fonction de sa qualité à partir de 15 euros à beaucoup plus.

 

Le jour de ma visite, je suis repartie avec deux magnifiques coupons, avec l’un, je me suis crée une jupe avec des poches, je vous renvoie sur mon compte instagram pour la voir et le second, je le garde bien au chaud pour un projet futur.

Lorsque j’achète mon tissu, je retire premièrement l’étiquette présente dessus et pour cela rien de plus simple, j’utilise tous simplement la vapeur de mon fer à repasser

Ensuite, j’ai pour habitude d’effectuer un pré lavage  pour préserver la couleur de mon tissu et éviter qu’il ne dégorge , je le laisse tremper dans de l’eau avec un peu de vinaigre blanc ensuite, je le lave à la machine à 40°.

 

 

J’espère que cet article vous aura plu.

 

À bientôt

 

Nadège

Suivre:
Nadege
Nadege

Find me on: Web | Instagram

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

velit, leo. ut risus. venenatis, ut ipsum

Looking for Something?